Bienvenue sur le site Open access de l'Université Paris Nanterre

L'université Paris Nanterre s'engage en faveur de l'Open Access

Par Open Access, on entend le libre accès aux résultats de la recherche, diffusés sous forme électronique et en ligne gratuitement. Ce mouvement existe au niveau mondial depuis la fin des années 90 et s'est concrétisé par des appels adressés à la communauté des chercheurs en faveur du partage des connaissances (Budapest, 2002 ; Berlin, 2003).

L'université Paris Nanterre favorise l'Open Access par le biais d'un portail HAL, principale archive ouverte en France maintenue par le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD), Unité mixte de service sous la tutelle du CNRS, de l'INRIA et de l'Université de Lyon, qui rassemble les publications des chercheurs et chercheuses affilié.e.s à l'établissement. 

D'autres initiatives de Paris Nanterre contribuent au développement du libre Accès, comme la participation des Presses Universitaires de Nanterre au projet OpenEdition Books, la diffusion de plusieurs revues en Open Access sur Revues.org, l'ouverture de carnets de recherche sur la plateforme Hypothèses par des chercheur.se.s ou encore le projet Open Data de l'université.

Retrouvez sur ce site l'ensemble des informations disponibles sur l'open access à l'Université Paris Nanterre : renseignements pratiques, événements, tutoriels, ressources en ligne, etc.
 

Les derniers documents en texte intégral déposés sur notre portail HAL


  • [hal-02101117] Image et pouvoir en Mésopotamie. L'exemple des bas-reliefs néo-assyriens.
    17 avril 2019
    La constitution et le développement de l'empire néo-assyrien (IXe siècle-Vil» siècle) offre une illustration particulièrement éclatante de l'utilisation de l'image dans l'exercice du pouvoir. Les souverains assyriens du premier millénaire av. J.-C. ont, en effet, décoré leurs palais de centaine de mètres de bas-reliefs mettant en scène leur magnificence t leur pouvoir qu'ils voulaient absolu. À peu près tous les spécialistes ont interprété cette iconographie comme étant la manifestation de la propagande royale. Cette production répondant, selon eux, au modèle de la communication tel qu'il a été promu par la sémiologie et bon nombre d'études se réclamant du structuralisme. Or l'examen précis de cet ensemble pléthorique d'images et du contexte dans lequel il a été élaboré, nous amène à constater que rien ne relève, ici, de la propagande proprement dite. Nous proposerons plutôt d 'y voir l'expression incantatoire d'un souverain qui s'adressait certainement au grand Dieu tutélaire, à une petite communauté de fidèles peut-être et à lui-même très probablement...
  • [hal-02101067] L'art rupestre des Indiens Basketmakers de la culture Anasazi (Etats-Unis). Des figures stéréotypées reflet d'une société.
    17 avril 2019
    Cet art qui se manifeste dans les sites d'habitat en abri-sous-roche des canyons du grand ouest américain, est limité, pour l'expression de certains styles, dans le temps et l'espace. Les figures anthropomorphes stéréotypées aux attributs normés sont-elles le fait d'individus au statut particulier ? L'association avec les aires d'habitations pourrait conférer à cet art un aspect domestique, était-il donc à la portée de tous ? Les changements de style traduisent-ils des évolutions sociales, économiques ou religieuses ? Quelques exemples provenant du Canyon de Chelly en Arizona illustrent ces interrogations.

Mis à jour le 10 avril 2019