Bienvenue sur le site Open access de l'Université Paris Nanterre

L'université Paris Nanterre s'engage en faveur de l'Open Access

Par Open Access, on entend le libre accès aux résultats de la recherche, diffusés sous forme électronique et en ligne gratuitement. Ce mouvement existe au niveau mondial depuis la fin des années 90 et s'est concrétisé par des appels adressés à la communauté des chercheurs en faveur du partage des connaissances (Budapest, 2002 ; Berlin, 2003).

L'université Paris Nanterre favorise l'Open Access par le biais d'un portail HAL, principale archive ouverte en France maintenue par le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD), Unité mixte de service sous la tutelle du CNRS, de l'INRIA et de l'Université de Lyon, qui rassemble les publications des chercheurs et chercheuses affilié.e.s à l'établissement. 

D'autres initiatives de Paris Nanterre contribuent au développement du libre Accès, comme la participation des Presses Universitaires de Nanterre au projet OpenEdition Books, la diffusion de plusieurs revues en Open Access sur Revues.org, l'ouverture de carnets de recherche sur la plateforme Hypothèses par des chercheur.se.s ou encore le projet Open Data de l'université.

Retrouvez sur ce site l'ensemble des informations disponibles sur l'open access à l'Université Paris Nanterre : renseignements pratiques, événements, tutoriels, ressources en ligne, etc.
 

Les derniers documents en texte intégral déposés sur notre portail HAL


  • [hal-01570037] Identification of wheel throwing on the basis of ceramic surface features and microfabrics
    15 février 2019
    Wheel throwing has long been identified in archaeology on the basis of specific surface features as well as internal diagnostic structures detected by radiographic techniques. On the basis of an experimental study, this paper proposes to reexamine the criteria of ceramic forming processes. Interpretation of the physical reaction of clay to hydric and mechanical stress helps to show the relationship between microfabrics and ceramic forming processes. Integrated analysis of surface features and microfabrics allows us to distinguish wheel throwing from wheel shaping of coil-built roughouts and gives us information that we can apply to a study of 3rd millennium archaeological materials from Mesopotamia, Iran and India. Our preliminary conclusions suggest that the 3rd millennium vessels, usually considered as wheel thrown, were initially formed by coiling and then shaped on a wheel.

Mis à jour le 13 février 2019