Bienvenue sur le site Open access de l'Université Paris Nanterre

L'université Paris Nanterre s'engage en faveur de l'Open Access

Par Open Access, on entend le libre accès aux résultats de la recherche, diffusés sous forme électronique et en ligne gratuitement. Ce mouvement existe au niveau mondial depuis la fin des années 90 et s'est concrétisé par des appels adressés à la communauté des chercheurs en faveur du partage des connaissances (Budapest, 2002 ; Berlin, 2003).

L'université Paris Nanterre favorise l'Open Access par le biais d'un portail HAL, principale archive ouverte en France maintenue par le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD), Unité mixte de service sous la tutelle du CNRS, de l'INRIA et de l'Université de Lyon, qui rassemble les publications des chercheurs et chercheuses affilié.e.s à l'établissement. 

D'autres initiatives de Paris Nanterre contribuent au développement du libre Accès, comme la participation des Presses Universitaires de Nanterre au projet OpenEdition Books, la diffusion de plusieurs revues en Open Access sur Revues.org, l'ouverture de carnets de recherche sur la plateforme Hypothèses par des chercheur.se.s ou encore le projet Open Data de l'université.

Retrouvez sur ce site l'ensemble des informations disponibles sur l'open access à l'Université Paris Nanterre : renseignements pratiques, événements, tutoriels, ressources en ligne, etc.
 

Les derniers documents en texte intégral déposés sur notre portail HAL


  • [halshs-02044350] Social Divisiveness and Conflicts: Grievances Matter!
    24 février 2019
    Somehow paradoxically, it is common for research on the determinants of civil wars to conclude that social factors matter much less, if at all, than economic factors. We contribute to this debate by conducting an original empirical analysis in which we investigate whether the deliberate unequal treatment of groups of people by a government can give rise to movements opposing the current political system. In doing so, we significantly innovate on the existing literature exploring the links between grievances and civil war. We look at all forms of social conflict, violent and non-violent, high and low intensity. Our index of social divisiveness captures multiple dimensions of observed unequal group treatments and is not restricted to latent ethnic divisions. We control for time-invariant factors in a large sample of countries over a long period of time. We take into account measurement uncertainty, dynamics, cross-region heterogeneity, localised spatial effects, non-linearity of effects, and a potential endogeneity bias. Our results show that social divisiveness has a large, positive, and statistically significant robust effect on anti-system opposition. It also appears to be the main channel through which long-lasting ethnic polarisation influences the onset of civil wars.
  • [tel-02024954] La place de la concertation dans la mise en oeuvre de projets urbains durables à travers l'exemple de l'agglomération parisienne : territoires, acteurs, représentations
    21 février 2019
    Depuis Rio 1992, la concertation est devenue une pratique politique et sociale incontournable. Elle répond à une demande des citoyens de participer au débat public, à la prise de décision, à la gestion locale et à la fabrique de la ville. La concertation, devenue réglementaire et réunissant une pluralité d'acteurs, est le lieu et le moment où se posent des enjeux de gouvernance, de gestion territoriale et de durabilité urbaine. La thèse cherche à répondre aux questions suivantes : dans quelles mesures les processus de gouvernance, mis en pratique par la concertation et issus des politiques publiques environnementales, sont-ils efficaces dans les stratégies d'aménagement territorial ? Comment mesurer les effets de ces processus ? Quels rôles ces processus jouent-ils dans l'élaboration des modes d'habiter des territoires? La méthodologie mise en œuvre s'est appuyée l'observation de réunions de concertation. Les enquêtes ont été menées dans des territoires de la Métropole du Grand Paris qui se transforme sous l'effet de la métropolisation du territoire et de l'application des principes de durabilité urbaine. L'enquête a permis de mettre en regard les représentations des habitants et celles des porteurs de projet quant à l'évaluation de la participation, aux objets qui font territoire et aux représentations spatiales. Cette confrontation des représentations souligne les dissonances et les points de rencontre entre ces catégories d'acteurs. Un autre volet de la thèse a tenté d'appréhender la motivation des habitants à la participation, leurs attentes et leurs pratiques spatiales. À l'issue de ces enquêtes, il apparaît que la «fabrique de la ville» ne peut désormais se faire sans les habitants - usagers qui veulent être informés des projets urbains et entendus par les porteurs de projet. Cependant, quand la concertation est prise au sérieux par tous les acteurs, elle tend à répondre au mieux aux principes de la durabilité urbaine.

Mis à jour le 21 février 2019