Bienvenue sur le site Open access de l'Université Paris Nanterre

L'université Paris Nanterre s'engage en faveur de l'Open Access

Par Open Access, on entend le libre accès aux résultats de la recherche, diffusés sous forme électronique et en ligne gratuitement. Ce mouvement existe au niveau mondial depuis la fin des années 90 et s'est concrétisé par des appels adressés à la communauté des chercheurs en faveur du partage des connaissances (Budapest, 2002 ; Berlin, 2003).

L'université Paris Nanterre favorise l'Open Access par le biais d'un portail HAL (Hyper Articles en Ligne), principale archive ouverte en France maintenue par le CNRS, qui rassemble les publications des chercheurs affiliés à l'établissement. 

D'autres initiatives de Paris Nanterre contribuent au développement du Libre Accès, comme la participation des Presses Universitaires au projet OpenEdition Books, la diffusion de plusieurs revues en Open Access sur Revues.org, l'ouverture de carnets de recherche sur la plateforme Hypothèses par des chercheurs ou encore le projet Open Data de l'université.

Retrouvez sur ce site l'ensemble des informations disponibles sur l'open access à l'Université Paris Nanterre: renseignements pratiques, événements, tutoriels, ressources en ligne etc.
 

Les derniers documents en texte intégral déposés sur notre portail HAL


  • [hal-00914222] Adam Smith on lotteries: an interpretation and formal restatement
    1 septembre 2018
    The few pages that Adam Smith devoted to lotteries, mainly in the Wealth of Nations (1776) did not receive much attention. They nonetheless constituted an opportunity to introduce a sophisticated analysis of individual decision under risk. Through various examples, Smith pointed out a risk-seeking attitude, figured out in the paper in terms of inverse stochastic dominance. However, it is well-known that a contradiction occurs between such an attitude and the principle of an asymmetric sensitivity to favorable and unfavorable events, expressed by a concave function, introduced in the Theory of Moral Sentiments (1759). We argue that an appropriate solution to this difficulty should rest on Smith's emphasis on a universal tendency to overestimate the chance of gain, which leads to favor a rank-dependent utility approach within which optimism toward risk can compensate asymmetric sensibility in order to produce some kind of risk-seeking. The question raised by the coexistence of various attitudes toward risk illustrated by the figures of the entrepreneur (typically, the "projector" and the "sober man") gives rise to an extensive analysis, which aims at explaining, on moral grounds, how an initial attitude of risk-seeking can generate prudence before being transformed into risk-aversion.
  • [hal-01874041] La GPA pour tous et ses ennemis
    28 septembre 2018
    Le colloque « Penser la Gestation pour autrui : Aspects juridiques, philosophiques et sociologiques » organisé par le CERSA (CNRS/Paris II) et le LEGS (Paris Lumières), constitue une occasion privilégiée pour débattre sereinement d'une question considérée comme indéfendable, c'est-à-dire, impensée par la doctrine majoritaire des juristes. L'usage notamment des termes tels que « location des ventres », « esclavage », « marchandisation du corps », « vente d'enfants », « pratique eugéniste », « volonté aliénée », « bébés à la carte » ou « enfants génétiquement modifiés » mettent en évidence une stratégie discursive consistant à soustraire de la délibération démocratique la régulation de la GPA laquelle ne mériterait que condamnation et anathème. Inscrite dans la longue controverse sur le droit de l'individu à disposer de son corps, la GPA fait, cependant, l'objet d'un inquiétant consensus négatif aussi bien politique qu'académique. Contrairement à une croyance répandue selon laquelle nous vivons dans une époque d'hyper-individualisme, ce n'est pas la personne qui dispose de sa vie et de son corps mais bel et bien l'Etat. L'euthanasie est pénalement sanctionnée, le don d'organe après la mort est présumé et nous ne pouvons pas disposer librement de notre cadavre ni même de nos cendres : l'ordre public le veut ainsi…

Mis à jour le 09 octobre 2018